Critique

CINÉMA

La Planète des singes : Suprématie - la critique du film

Le 2 août 2017

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

  • birulune 1er janvier 2018
    La Planète des singes : Suprématie - la critique du film

    Il faut se rappeler Charlton Heston qui crie "ils l’ont fait" pour ne pas se laisser envahir par le mal être malsain que dégage ce très bon film ( les humains sont tous fousC’EST ÇA LA MORALE ?)
    On voit les humains lutter pour leur survie alors que ces individus sont des vrais nazis...
    Film de guerre à regarder seulement à la lumière de Apocalypse Now.
    Les fous de guerre sont les derniers résistants, et on est peu ou prou ému, même si on ne sait même plus qui c’est le méchant ( ils font bâtir un mur de pierres et de bois par les singes dans la seconde partie du film, entre deux scènes particulièrement stressante de dialogue entre César et Woody-nazi-Harrelson) et si le film carcéral tend au film d’évasion pour sombrer dans le film de guerre on est complètement perdu et toujours ému mais jamais on ne sait pourquoi ni comment.
    A regarder sans réfléchir un instant.
    Aucune idée du véritable enjeu de cette lutte !
    Les scènes émotion marchent à rebours de toute logique cinématographique (qui sont les vrais salauds ? C’est au spectateur de choisir ???) et prôner le retour à la nature quand c’est le monde industriel qui s’est effondré je vois pas l’intérêt...
    Et pourquoi en vouloir à ces humains qui refusent de devenir les futures bêtes de foire de ces fichus macaques ?
    Bon film.
    Mauvais scénario
    Trop paradoxal dans son discours. Dsl

Votre avis

Votre note :
22 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?