Critique

CINÉMA

La science des rêves - la critique

Science confuse

Le 30 mai 2009

Une bluette enchanteresse, qui ne tient pas toutes ses promesses.

  • Josacine 18 août 2006
    La science des rêves - la critique

    Gondry réinvente la science fiction au cinéma, en se servant d’un prétexte, il imagine quelque chose qui bouleverse l’ordinaire et l’affectif de ses personnages. Dans Eternal Sunshine, il était parti d’une invention qui permettait d’effacer les amours passées. Dans la Science des Rêves, son héros,Stéphane souffre de problèmes de séparation du rêve et de la réalité, quasi de narcolepsie. A partir de ce constat, Michel Gondry se trouve libre de partir dans le merveilleux et le rêve. Car de rêve, c’est bien de ça qu’il s’agit. La Science des Rêves n’est pas un film fantastique, ni un film à proprement parler de science fiction, ni tout à fait un film surréaliste : c’est un "film-rêve". Il nous emmène sur un petit cheval articulé dans un monde feutré, blanc cassé, où les autos et les maisons sont en cartons " pirouette cacahuète", les escaliers sont en papier... L’histoire d’amour un peu légère et prévisible n’a finalement qu’un rôle secondaire dans ce film où les images sont les principales vedettes.
    Pour conclure, je dirais que les rêveurs s’y retrouveront, les moins rêveurs auront pour une fois l’occasion de s’évader un peu, ou de rire à la très bonne prestation de Chabat.

  • Norman06 22 avril 2009
    La science des rêves - la critique

    Un ratage de première dans la carrière prometteuse de Gondry. Poésie de pacotille, casting discutable (Garcia Bernal acteur mexicain donnant la réplique en anglais à des acteurs français), humour qui tombe à plat. La déception est à la hauteur des attentes.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?