Critique

CINÉMA

Ma mère - la critique du film

Unhappy together

Le 21 janvier 2018

Qu’on le déteste ou qu’on l’adule, Honoré continue de surprendre mais cette fois rate son coup.

Galerie photos

  • Thomas 29 juin 2004
    Ma mère - la critique du film

    Ma Mère est en quelque sorte le pendant dyonisiaque de Elephant. Bien entendu tout sonne faux ; bien entendu les acteurs sont monocorde, stéréotypés, archétypaux ;bien entendu la musique n’est pas là où elle devrait être ; bien entendu la mise en scène semble artificielle. Mais tout cela révèle quelque chose de bien plus vrai. Les deux films semblent faire du neuf avec du vieux ; en fait, ils dynamitent les codes cinématographiques et réinventent un nouveau cinéma. Vomissable, oui. Vomitif, non.Pur public avertit ou non. Ces films sont dérangeant car ils ne jugent pas, ils ne glorifient ni ne plaignent ni ne dénoncent les personages. Ils montrent la liberté dans ses extrèmes, l’union inextricable de la vie et de la mort. Et ils refusent les réponses... La principale qualité de ces films est là : les spectateurs ne sont pas pris pour des imbéciles. Faut-il encore que ceux-ci soient à la hauteur...

    En bref : Le plus beau film qui m’ait été donné de voir...

  • babay 25 mai 2005
    Ma mère - la critique du film

    Autant j’aime les films décalés, parfois violent, à la frontière du glauque autant Ma Mère restar pour moi un de mes pires moments de cinéma !
    Isabelle Huppert est une grande actrice, personne ne le conteste, elle joue à meirveille les femmes brisées, déjantées, blessées etc. Sa prestation dans la Pianiste et le film en lui même, bien que très glauque m’avait impressionnée.
    Dans Ma mère, on ne peut pas dire qu’elle joue mal mais je trouve le film mauvais. Très choquant tout d’abord. On touche là à des rapports mère / fils qui sont malsains au plus haut point. De plus, je comprends bien la volonté de faire réagir le spactateur, mais est-il besoin de montrer un fils se faisant lécher le derrière devant sa mère ? Pire que les images c’est la perversité qui se dégage du propos de Christophe Honoré qui est choquante et à peine tolérable.

    Ce film fera désormais parti de ma black list, des films gratuits qui vont trop loin.
    pourtant j’avais vraiment beaucoup aimé 17 fois Cécile Cassart...

  • Pierre Ajack-Dugant 28 décembre 2010
    Ma mère - la critique du film

    Grâce à un trio d’acteurs impeccables (Garrel, Huppert, De Caunes), Ma Mère échappe à la vulgarité et à la gratuité. La mise en scène d’Honoré, inventive, à la frontière du fantasme et du réel, épouse parfaitement la difficulté du sujet. La deuxième partie baigne un peu dans l’amateurisme, mais ne sombre jamais dans le grotesque.
    La difficulté à voir le film ne tient donc pas, comme on a pu le suggérer, à un manque d’inventivité de la part d’Honoré (ou pire, à une volonté délibérée de mettre mal à l’aise). Elle tient seulement à ce que le tabou de l’inceste demeure solidement ancré dans nos représentations.
    Justement, le film a le mérite de les interroger. La caméra, avec beaucoup de grâce, nous invite souvent à suivre les personnages dans leur débauche. Mais jamais elle n’impose au spectateur de garder les yeux ouverts, ni même de cautionner ce qu’il voit.
    Une vraie leçon de cinéma.

Votre avis

Votre note :
4 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?