Critique

CINÉMA

Men in Black 3 - la critique

Shadow film

Le 19 novembre 2014

Fallait-il vraiment attendre dix ans pour pareille débandade ?

Galerie Photos

  • Frédéric de Vençay 3 juin 2012
    Men in Black 3 - la critique

    Le retour des hommes en noir n’était pas ce qu’il y avait de plus urgent (ou de nécessaire) sous le soleil. Pour peu qu’on ait gardé au fond de soi une part de régression post-teenage et qu’on se soit bien marré devant les frasques de l’opus 2 (c’est possible, je l’ai testé), ce double retour dans le passé peut s’avérer plaisant, quoique complètement anachronique en 2012. Preuves parmi d’autres : la mise en scène anémiée de Sonnenfeld, le jeu essoufflé de Will Smith, les gags oscillant entre le moyen et le franchement bof... Qu’est-ce qui fonctionne (un peu) quand même ? Bizarrement, tout le reste, à commencer par son scénario (oui oui), plus retors qu’il n’y paraît, et son émotion (oui oui !) qui point dans le dénouement, pour peu qu’on ait gardé un fond de tendresse envers le vieux couple formé par les agents J et K. A sauver également, la prestattion troublante de Brolin et le beau personnage de Griffin, prophète nerd et mélancolique (incarné par le génial Michael Stuhlbarg) qui fait complètement décoller le film à mi-parcours.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?