Critique

CINÉMA

Propriété interdite - la critique

S.O.S. Fantômes

Le 18 janvier 2011

L’iconoclaste Hélène Angel réussit une moitié de film fantastique avant de lâcher le spectateur pour une réflexion sociale mal maîtrisée.

Galerie photos

  • Jujulcactus 29 janvier 2011
    Propriété interdite - la critique

    Intrigué avant la projection, je le suis encore un peu après... Car « Propriété interdite » est un film français qui se démarque des autres, qui prend des chemins inédits, qui surprend sans cesse... On débarque dès les premières secondes dans une grande demeure qu’on ne quittera jamais en vérité, un couple vient s’y installer pour la retaper afin de la revendre puisque le frère de la femme vient de décéder (d’un suicide) et laisse la maison dans un sale état. L’atmosphère s’assombri de suite, l’ambiance devient assez lourde et tendue, Helène Angel ne masque pas ses effets, et choisis d’abord de jouer sur les bruits, les craquements de parquet ou de portes, puis sur la présence, puis la silhouette.. L’etau se ressert sur le mystère de cette ambiance singulière, sur les petits éléments qui nous échappent encore.. Et puis vient la chute, étrange, le film bascule alors dans un drame social assez maladroit. On est alors un peu deçu, de voir tout le travail de la réalisatrice pour créer une atmosphère si singulière s’estomper au fil des images, jusqu’à un final qui glace le sang, qui nous laisse bouche béante... Il faut saluer la performance des acteurs : Valerie Bonneton, à des années lumières de ses rôles habituels, très convaincante et arrive même à nous faire sourire avec ses après-ski de fourrure, Charles Berling un peu en retrait tient lui aussi bien son rôle. Difficile à complétement apprécier car réellement déroutant, il faut néanmoins avouer l’audace de la réalisatrice qui arrive à aborder le deuil d’une façon inédite, à travers le portrait d’une femme perdue qui s’accroche au souvenir de son frère comme on a rarement vu au cinema. BO intéressante, mais peut-être un peu trop d’effets sur la première partie (trop centrée sur l’étrange présence), et un rebondissement assez décevant qui entâchent l’ensemble. L’essai est louable et mérite que l’on s’y intéresse mais il ne faut pas s’attendre à un film d’horreur ou à un suspense redoutable ce que semble attendre certaines personnes, mais à un film français atypique et déroutant.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?