30 jours de nuit - la critique

Crocs blancs

Le 14 décembre 2013

Adaptation magistrale de la bande dessinée de Steve Niles et Ben Templesmith par le réalisateur furieux de Hard candy. Le meilleur film de vampires de la décennie. Tout simplement.

Galerie Photos

Vos avis

  • 27 mai 2008, par spitribe

    30 jours de nuit... mon œil.
    l’impression qui domine dans ce film, c’est que ce principe anxiogène d’une temporalité qui inverse les codes du film de vampires en retardant l’aube salvatrice pour les humains, aurait pu produire une tension nerveuse digne de "the descent". malheureusement, son potentiel a complètement échappé au réal qui s’en désintéresse de façon absolument inexplicable.
    il n’y a pas de nuit dans ce film puisque c’est éclairé comme en plein jour. les 30 jours filent comme 3 petits 1/4 d’heure. la spécificité géographique et surtout climatique du lieu de l’action n’est pas exploitée. Les comédiens incroyablement mauvais (la palme à josh hartnett) ânonnent péniblement des dialogues insipides et prétentieux.
    Slade ne s’est intéressé qu’à son postulat graphique (restituer l’atmosphère d’une BD n’est pas une fin en soi au cinéma... sans principes narratifs forts on ne satisfait que les bédéastes inconditionnels) et à 2 ou 3 effets horrifiques assez efficaces.
    quel gâchis de franchise qui promettait beaucoup... notamment la morphologie des vampires, la grande réussite (la seule) du film.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?