Critique

CINÉMA

Bright star - La critique

Snif

Le 11 mai 2013

Superbe plastiquement, Bright Star n’en demeure pas moins froid sur le plan émotionnel.

Galerie Photos

  • Norman06 30 décembre 2009
    Bright star - La critique

    Bright Star a ce côté un peu lisse de maintes productions anglaises étouffées par le poids des costumes et décors reconstitués. Il manque à la fois de folie et de lyrisme, la perfection technique et professionnelle glaçant quelque peu un récit passionnant sur le papier. Certes, la photographie est splendide et Jane Campion est une filmeuse admirable, usant d’un montage élégant et ne forçant jamais le trait dans sa volonté de cerner blessures et joies des protagonistes. Mais eu égard sa personnalité artistique, c’était le minimum que l’on attendait. De là à évoquer un « Barry Lyndon du pauvre », comme l’ont osé certains festivaliers aigris, il n’y a qu’un pas que nous n’oserons franchir, et le temps donnera peut-être de la patine à ce drame romanesque.

  • Futureproof 7 janvier 2010
    Bright star - La critique

    Je crois que j’ai rarement été aussi en désaccord avec une critique de film. Qualifier ce film d’émotionnellement froid est quelques chose qui me dépasse.
    Certes les émotions sont contenues (et encore, vous deviez sûrement dormir dans la dernière demi-heure du film qui a apporté son lot de larmes), mais cela touche beaucoup plus que des effusions aussi ridicules qu’elles semblent tout sauf naturelles telles qu’on en voit dans de nombreux films aujourd’hui.
    Et ce n’est sans doute pas les spectateurs présents lors de la même séance que moi qui vous contrediront : tout le monde sans exception est sorti en silence et avec les yeux rougis, et c’est bien la première fois que je vois ça...

  • Frédéric de Vençay 9 janvier 2010
    Bright star - La critique

    Un beau film d’amour par une spécialiste du genre. Jane Campion, l’une des rares femmes de la profession à être reconnue comme grande cinéaste (quel fait regrettable !), fait preuve d’une délicatesse toute féminine dans ce récit classique, toujours à la limite de l’académisme corseté, mais sans jamais y tomber. Bright Star est porté par la beauté absolue de sa mise en scène, son attention portée à chaque détail et ses deux comédiens en état de grâce (Abbie Cornish et Ben Whishaw). Quoiqu’un peu longuet parfois, le film a le mérite de traiter à longueur de bobine des grands sentiments amoureux sans faire preuve une demi-seconde de mièvrerie, et de nous faire redécouvrir la précieuse poésie d’un des plus grands auteurs romantiques anglais.

  • ’Boo’Radley 7 février 2010
    Bright star - La critique

    On a reproché à Jane Campion ses préoccupations stylistiques et son apparente froideur. C’est pourtant dans cette tentation de l’esthétisme que résident précisément le frémissement intérieur et la complexité de son art. Film d’introspection dans un récit romanesque, "Bright Star" est pure beauté.

  • Jean-Patrick Géraud 15 janvier 2011
    Bright star - La critique

    Jane Campion ne se contente pas de retracer une histoire d’amour romanesque, où l’émotion s’installe subtilement. Bright Star est avant tout une expérience esthétique très forte, située à la croisée de la danse, de la peinture et de la poésie -remarquables scènes de lecture, très loin de l’académisme pompeux auquel on aurait pu s’attendre. Le film travaille avec brio ces formes d’expression pour livrer une vision personnelle, donc fragmentaire, de la vie du poète. Qu’apprend-on réellement sur John Keats ? Pas grand chose, en définitive. C’est surtout le regard porté par son héroïne qui intéresse Jane Campion. La cinéaste délaisse les codes du biopic pour s’intéresser à quelque chose de plus grave, de plus universel, qui a trait au geste artistique. Brillant.

Votre avis

Votre note :
7 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?