Critique

CINÉMA

L’exorcisme d’Emily Rose - la critique

Le 11 mai 2013

En VOD, SVOD ou Streaming

Galerie photos

  • nikita 30 novembre 2005
    L’exorcisme d’Emily Rose - la critique

    je suis pas vraiment d’accord. je ne pense pas que l’on doive montrer des scènes de crime ou des cris de terreur pour que l’horreur soit visible. Je crois que la subtilité de la mise en scène et surtout le réalisme de cette histoire vraie nous terrifieront grandement.
    Oublions effectivement tous les clichés et astuces du genre pour épurer un peu notre champ de vision un peu trop étriqué. Puis allons voir ce film vierge de toutes les turpitudes velasqueziennes de l’horror-gore. Et là ami ! Et là savourons le spectacle d’un film basé sur une histoire vraie, une histoire qui coupe le souffle autant qu’elle glace le sang. Bref, Emily Rose, c’est vraiment pas mal ! et je dirais même plus, c’est vraiment très bien !

  • Jeds 14 décembre 2005
    L’exorcisme d’Emily Rose - la critique

    Film de procès tiré d’une histoire vraie. Une jeune fille (Emily Rose) est visiblement possédée par des forces démoniaques. Elle fait appel à un prêtre afin de l’exorciser. L’exorcisme tourne mal, la jeune fille meurre. Le film commence juste après la mort de Emily et on y suit principalement le procès du prêtre.

    Côté scénario :
    Scott Derrickson s’éloigne un peu du gore (il avait écrit et réalisé Hellraiser 5 : Inferno ou encore Urban Legend II) pour se lancer dans un côté plus psychologique. Ce n’est donc aucunement un film d’horreur, mais plutôt un film d’épouvante. Le procès n’est pas inintéressant à suivre bien qu’il n’avance pas non plus extrêmement rapidement. Néanmoins, on peut suivre la vie d’Emily Rose grâce à des flash-backs bien pensés, des premiers symptômes de la jeune fille jusqu’à sa mort. Le scénario fonctionne au final très bien.

    Côté réalisation :
    Pas d’esbroufe de la part de Derrickson. Il semble plus mature et plus intéressé par le travail des couleurs et du temps. A aucun moment, le beau temps sera de la partie et les couleurs peuvent clairement indiquer que le danger est proche ou bien lointain (notamment avec le jeu des orages et des blancs). On ne retrouve donc pas de maquillages farfelu comme dans L’Exorciste, néanmoins, quelques passages sont tout de même visuellement intéressants (voir terrifiants). La réalisation est donc sobre & efficace.

    Côté acteurs/personnages :
    Aucune fausse note n’est à déclarer. Tous les acteurs semblent bien dans leurs rôles. Au niveau des personnages, même si les personnages principaux sont plutôt bien travaillés, on se rend vite compte que les personnages secondaires sont vraiment là pour combler un vide. Leur vie "hors cadre" semble vraiment inexistante. A côté de tout cela se démarque une actrice : Jennifer Carpenter. Elle incarne Emily Rose. Cette jeune fille quasiment inconnu du public offre au spectateur une véritable performance d’acteur inoubliable. Elle est à fond dans son personnage et elle maîtrise son corps comme un chef. Elle arrive, rien que par le regard et quelques mimiques (accompagnée de gestes bizarre) à provoquer la peur sans avoir recours à des effets spéciaux qui auraient pu faire basculer tout ça dans du comique. S’il ne devait y avoir qu’une seule chose à retenir de ce film, ce serait Jennifer Carpenter ! Je pense très honnêtement qu’on en entendra bientôt parler de nouveau !

    Mon sentiment en sortant de la salle :
    Après une première demi-heure un peu trop calme à mon goût, j’avais peur de m’ennuyer, d’autant que je ne savais pas que j’allais assister à un film de procès. Malgré tout, une petite voix me disait "attend, tu vas voir". Et là, la baffe ! Bon, ça n’est pas le film du siècle certes, mais il est vraiment très bien fait et très bien pensé ! Maintenant, j’aimerai connaître la véritable histoire d’Emily Rose. J’ai appris que le film avait été sensiblement proche de ce qui s’était passé dans la réalité, et j’aimerai beaucoup s’avoir jusqu’à quel point la réalité à été relaté et où le romancé débute. Bref, amateur de gore sanguinolent, passez votre chemin. A l’inverse, amateur des films de procès et d’épouvante, n’hésitez pas, L’Exorcisme d’Emily Rose est fait pour vous.

    Voir en ligne : http://wwwr.dynu.com/rap/index.html

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.