Critique

CINÉMA

Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes - la critique

Fincher, le cinéaste qui aimait les femmes

Le 2 décembre 2018

Après avoir mis tout le monde d’accord avec The Social Network, David Fincher revient au thriller et nous livre sa version du best-seller Millenium.

Galerie Photos

Vos avis

  • 20 décembre 2011, par Frédéric Mignard

    L’intrigue policière est un peu lassante, avec ses rebondissements évidents, mais l’approche psychologique du personnage féminin principal et surtout l’irrésistible photographie/montage/mise en scène de Fincher nous convainc toujours autant.
    Attention au générique, c’est indéniablement le plus beau de l’année !

  • 28 janvier 2012, par Jean-Patrick Géraud

    Davantage qu’une adaptation ou même un simple film policier, Millénium est un drame haletant et d’une intensité psychologique rare, qui n’est pas sans rappeler les grands modèles du genre. On pense souvent au Silence des Agneaux, pour le côté "Clarice Starling" de l’héroïne, ou pour la construction dramatique qui s’achemine peu à peu, de façon concentrique, vers le lieu du crime (en sous-sol). La violence surgit à l’endroit où on l’attend peut-être le moins, dans les lieux de l’intime, dans les trauma que l’on s’efforce d’oublier, mais que les images et les traces écrites rappellent sans cesse à notre mémoire. Tout sauf impersonnel (même si, comme le dit bien la critique, il en a l’air au premier abord), marquant même une évolution dans la carrière de Fincher (d’une certaine manière, Se7en est ici rejoué à l’envers), le film est porté d’un bout à l’autre par ses acteurs, son sens de la mise en scène, son rythme enlevé, son montage sonore hypnotique.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?