Critique

CINÉMA

Une vie cachée - la critique du film

Un peu trop fidèle à lui-même

Le 11 décembre 2019

Quoiqu’il n’évoque plus directement sa foi en Dieu, Terrence Malick ne trompe personne : c’est bien de cela qu’il est question à travers le récit de ce résistant autrichien. Sa morale bondieusarde perd toutefois beaucoup de son souffle dans cette allégorie peu subtile.

Galerie photos

spip-slider
Photographie August Diehl, Valerie Pachner - Copyright Iris productions, 2019
Photo graphie August Diehl, Valerie Pachner - Copyright Iris productions, 2019
Copyright UGC Distribution, 2019
  • Alban 16 décembre 2019
    Une vie cachée - la critique du film

    Qu’on aime ou pas le cinéma de Malick, parler de bondieuseries à 1 étoile / 5 est au mieux une faute de goût mais plus probablement le résultat d’une cécité volontaire liée à un anticléricalisme passéiste et pavlovien...
    Ce film est bouleversant, tant dans son fond que dans sa forme, posant sur de nouvelles bases la tension intrinsèque à chacun des grands films de Malick (the thin red line, the new world, the tree of life : Force, puissance, modernité contre douceur, paix, nature et liberté).

  • nani 18 décembre 2019
    Une vie cachée - la critique du film

    a propos des commentaires :
    la fin des phrases n’est pas lisible car les infos de la colonne de droite débordent à gauche sur le texte , qqsoit le navigateur .
    merci de remédier ) cet inconvénient

Votre avis

Votre note :
9 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?