Critique

CINÉMA

Versailles

L’enfant de Don Quichotte

Le 5 février 2014

Une œuvre d’utilité publique en faveur des marginaux recrachés par un système à la logique implacable. Avec Versailles, Pierre Schoeller entre royalement dans la cour des grands, aidé par un Depardieu au sommet.

Galerie photos

  • esdez 16 août 2008
    Versailles

    Très bel ouvrage que ce Versailles, tout en finesse en non dits, dans des cadrages impeccables qui parlent aussi bien que l’histoire somme toute babanle de "paumés" qui se trouvent par hasard sur cette portion de 21 eme siècle et qui n’en peuvent, mais.
    Quels tableaux que cette description, ils ont la force des meilleurs "GOYA" tant les yeux des protagonistes sont expressifs aussi bien dans la douleur que dans l’incompréhension.Incompréhension de cette société qui ignore totalement ces parties malades d’être mal nées, au mauvais endroit ou peut-être au mauvais moment et qui surtout ne veut pas voir ou savoir, sauf quelques repêchés qui pallient à cette société mais pour des instants très courts et la plupart du temps en pure perte car, le fim est exemplaire pour le démontrer, il suffit de suivre ce bout de chou et d’essayer d’imaginer son devenir.....

  • Norman06 29 avril 2009
    Versailles

    Beau mélodrame social qui évite les écueils du genre, à savoir les sentimentalisme et le misérabilisme. De jolies ellipses dans le récit de cet enfant abandonné (?) et un beau rôle de maturité pour Guillaume Depardieu. On reste toutefois sur sa faim et on se met à rêver du traitement plus profond qu’auraient opéré les Dardenne sur le même sujet.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?