Alien Covenant - la critique du film

Le 10 mai 2017

Quand le mythe de Prométhée rejoint celui de Frankenstein de Mary Shelley, du big bang métaphysique naît une suite intelligente à Prometheus qui s’impose comme l’un des trois meilleurs segments de la saga Alien, malgré un casting peu marquant qui abîme le souvenir du film.

Galerie Photos

Vos avis

  • 13 mai 2017, par adelineallan

    Bonjour, alien covenant est effectivement un film graphique où la créature est au centre du film... mais il est quand même un peu long et certaines scènes interminables. Il manque l’angoisse du premier alien et l’originalité d’alien résurection.
    Malgré tout un film que je recommande 😊

  • 1er juillet 2017, par AndreMenard

    ALIEN COVENANT 2017 de RIDLEY SCOTT 9.5/10
    RÉSUMÉ : Un vaisseau spatial, change sa destination à coloniser.(film d’horreur scientifique)

    - Le premier but d’un film n’est pas de raconter une histoire mais de faire de l’argent car si aucun promoteur ne veut y investir, il n’y aura pas de film. Aujourd’hui, les films se font à coup de millions de dollars. Ce que veut un PROMOTEUR c’est la rentabilité de sa mise de fonds. Ne jamais perdre de vue que le cinéma est une business pour faire de l’argent $$$$.

    - Le deuxième but d’un film n’est pas de raconter une histoire mais de divertir. Certains films n’ont ni cul, ni tête mais ils réussissent quand même à nous divertir. Le but est d’incité les téléspectateurs à dépenser leur argent pour écouter le film $$$$.

    - Le troisième but d’un film est d’ESSAYER de nous raconter une histoire. Il faut savoir comment un film est fait pour le comprendre. Un film est fait d’un ramassis de petits bouts de tournages d’une longueur qui varient de 5 secondes à (rarement plus de...) 90 secondes que l’on collent bout à bout pour TENTER de donner une suite cohérence aux scènes. C’est une TENTATIVE ET NON UNE CERTITUDE. De plus, de nombreux bouts de film qui seront tournés ne paraîtrons pas dans le film proprement dit. C’est au montage que l’on décide qu’elles scènes seront utilisées.

    - Nous ne sommes plus en 1960. Des millions de téléspectateurs à travers la planète ont écouté des milliers de films différents à travers de nombreuses décennies. Ils sont maintenant avisés et critiques. Il ne suffit pas de présenter des scènes devant l’auditoire d’une sale de cinéma pour les convaincre de la véracité de l’histoire. Il faut faire plus, beaucoup plus... Les téléspectateurs n’embarquent pas aussi facilement qu’avant dans la réalité d’un film. Hélas, ils embarquent très facilement sur un siège dans une salle de cinéma.

    - Le cinéma d’Hollywood est envahie de ce que les ÉCOLES DE CINÉMA appellent : DU THÉÂTRE DE PAUVRE : c’est-à-dire, des bagarres et des poursuites. Charlie Chaplin a fait son succès avec ce type de scénario, il y a près de cents ans et aujourd’hui, trop de scénarios ne font que reprendre bagarres(combat, agression, dispute, chicane, affrontement...) et poursuites (course, fuite, chasse, traque, évasion,...) afin de donner vie à leur film. Le principale problème des films aujourd’hui est celui de la CRÉATIVITÉ, de la nouveauté et de surprendre.

    - Alien Covenant (Covenant : en français veut dire engagement) n’est qu’une longue suite de scènes préparant le dénouement final basé sur des bagarres et des poursuites, n’ayant que PEU DE CRÉATIVITÉ car le film reprends abondamment des scènes déjà vues dans d’autres films Alien.

    - Le cinéma Hollywoodien a conditionné une large partie de son auditoire à ce type scénario. Ce types de consommateurs en redemandent et ne se satisfont plus que de cela. Alors promoteurs, producteurs, scénaristes, etc,.... s’orientent vers ce type de scénario pour faire des dollars $$$$.

    - Alien Covenant serait la suite de Prometheus ? On y retrouve certains éléments de Prometheus mais ce n’est pas une suite réel. Il y a UNE TENTATIVE DE DONNER UNE SUITE mais rien n’est clair, rien n’est évident. De nombreuses questions sur la suite de Prometheus ne se retrouve pas dans Covenant. Dans Covenant, les scènes qui lient les deux films, ne sont que du RABOUDINNAGE (du PATCHAGE) pour donner un semblant de suite. C’est un manque de budget, de créativité et de volonté de la part du scénariste. Le téléspectateur avisé et critique ne parvient pas à déchiffrer une suite réel entre ces deux films.

    - Le problème c’est que les films sont fait d’un ramassis de petits bouts de scènes (Hé bien oui, ce n’est que ça) qui n’ont qu’une suite apparente. Le cerveau humain est fait à 70% d’aires associatives. Cela veux dire que pour comprendre son environnement complexe, notre cerveau est devenu très performant pour faire des associations. Dans Covenant, il y a trop de scènes absurdes, d’incohérentes et les raccords entre les scènes se font mals. D’autant plus que les acteurs, qui sont payés pour faire ce qu’on leur dit ; agissent parfois de façon stupide, à un point tel... qu’on ne les croit plus. Le téléspectateur logique et cohérent décroche complètement de ce qu’il voit. Hé oui, nous ne sommes pas aussi stupide qu’en 1960. Les téléspectateurs ont évolué, ils ne croient plus naïvement tout ce qu’on leur présente sous les yeux. Chacun de nous aura trouvé ses scènes (à lui) complètements idiotes. Pour ma part, j’en ai trouvé 17. Il y en a sûrement plus. À vous de trouver les vôtres.

    - Prometheus n’est pas un film qui est basé sur les bagarres et les poursuites. Il détient une grande créativité donc beaucoup de surprise pour le téléspectateur. C’est sa différence avec Covenant. Il y a bien des bagarres et des poursuites à la fin de Prometheus mais le MUST de Prometheus est d’arrivé à nous faire croire que la réalité du film existe en raison de TECHNOLOGIES TRÈS AVANCÉES. Pour Prometheus, c’est l’avènement des TECHNOLOGIES. C’est sa CRÉATIVITÉ ET SA SUITE DE SCÈNES LOGIQUES qui le rend plus crédible que Covenant, qui contient, soit dit en passant, certaines stupidités technologiques. De plus, les dialogues à l’intérieur de Prometheus ne sont pas trop déficients. Dans Covenant, il y a plusieurs dialogues absurdes, d’émotions exacerbée, presque enfantines et surtout pas scientifique. Ça heurte notre logique intérieur.
    |
    Pour le CAST, ça importe peu. Croyez-vous réellement que les acteurs font ce qu’ils veulent dans le film ? Un metteur en scène peut reprendre 10 fois une scène qui ne lui plaît pas de la part d’un acteur. Les jeux des acteurs dans certaines scènes sont absurdes. Pour le téléspectateur moyen, se mettre à la place de l’acteur dans ces scènes, équivaut à faire des aberrations qu’il ne ferait JAMAIS à la place de l’acteur. Pas besoin d’avoir beaucoup de scènes absurdes à l’intérieur d’un film pour que sa crédibilité baisse en flèche, ainsi l’auditoire décroche.

    - ALIEN (xéno-proto-photo-blablabla-omorphe : espèce extraterrestre endoparasitoïe) Il s’agit d’une impossibilité biologie. C’est pour cette raison que ça nous intrigue, nous dérange, nous perturbe. Dan O’Bannon a CRÉER UNE BESTIOLE SPÉCIALISÉE POUR LES BAGARRES ET LES POURSUITES et Ridley Scott l’exploite avec intelligence. Cela lui permet de prendre plein de nos dollars. Donc 9.5/10 car les dollars sont pour lui et pas pour nous.

    - À la fin de Covenant, nous ne recevons pas les mêmes amines, ni les mêmes neuropeptides qu’à la fin de Prometheus (satisfaction). La fin de Prometheus nous permet d’avoir une compréhension plus globale des voyages spatiaux...... plutôt qu’une simple victoire d’un combat sans fin avec cette bestiole créé POUR NOUS DIVERTIR comme le font de nombreux films Alien. Chercher la logique dans certains films, c’est aller vers le néant.

    - BRAVO pour ce film qui aura permis aux producteurs de s’en mettre plein les poches avec votre argent et, une fois de plus, de suscité plein de controverses, d’interrogations et de débordements. Parlez-en en bien, parlez-en en mal mais parlez-en. Si vous êtes déçu, tant pis pour vous. Moi, je me suis beaucoup DIVERTIS, j’ai passé un bon moment de détente. Donc 9.5/10 excellent !
    André Ménard

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?