Critique

CINÉMA

Illégal - la critique

Un peu d’ouverture face à la détention en centre fermé...

Le 27 octobre 2010

Un soupçon d’humanité dans ce monde de brutes. Le cinéma social belge ne se limite pas qu’aux frères Dardenne...

Galerie photos

  • esdez 14 novembre 2010
    Illégal - la critique

    Comment faire passer au plus grand nombre l’angoisse d’une mère pour son fils face aux règles "humaimes" de la vie sur terre. Démonstration magistrale du couple réalisateur/actrice en parfaite symbiose avec leur sujet et "merci" à cette foutue société de nous faire partager ces moments où on se retrouve vraiment replié avec nos sentiments intimes, seuls remparts contre la barbarie habituelle.En résumé : L’homme est sur terre "assigné à résidence" quelle que soit cette résidence, enfer ou paradis et basta !!!

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.