L’homme irrationnel - la critique du film

Sex Academy

Le 13 octobre 2015

Pas de révolution chez Woody Allen, qui perpétue avec L’homme irrationnel son penchant pour les comédies féroces et sophistiquées. Où l’amour, comme toujours chez le cinéaste, n’est jamais au fond qu’une histoire de fesses.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?