Critique

CINÉMA

Même la pluie - la critique

Le nouveau monde

Le 5 janvier 2012

A partir d’un événement récent - la "révolte de l’eau" en Bolivie au début des années 2000 -, la réalisatrice espagnole Icíar Bollaín compose un film intelligent, dont les efforts de mise en scène compensent des faiblesses de scénario et quelques tendances au manichéisme...

Galerie photos

© Haut et Court
© Haut et Court
© Haut et Court
© Haut et Court
  • Frédéric de Vençay 11 février 2011
    Même la pluie - la critique

    Une histoire maligne et brillamment menée, sur un scénario de Laverty (ici en grande forme). Le film établit des ponts très forts entre les époques, mais propose également une réflexion passionnante sur le 7e Art, la passion qu’il représente, les sacrifices qu’il exige, ses puissances du faux : en bref, "También la lluvia" nous parle aussi bien de politique que de cinéma, et c’est une très bonne surprise. La mise en scène d’Iciar Bollain, entre puissance lyrique et aspect semi-documentaire, compose quelques grands moments de tension et de beauté. Acteurs excellents, en particulier Luis Tosar, charismatique à souhait.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?