Critique

CINÉMA

My blueberry nights - La critique

In the mood for bore

Le 23 août 2011

Wong Kar-wai présente son premier film américain : un édifice suprêmement élégant mais hélas redondant.

Galerie photos

spip-bandeau
  • lesbellesmanieres 3 décembre 2007
    My blueberry nights - La critique

    Un des nouveaux grands noms du cinéma asiatique : Wong Kar Wai, réalisateur entre autres de l’inoubliable "In The Mood For Love" ... Un casting de rêve, qui offre d’ailleurs à Norah Jones son premier rôle sur grand écran ... Et au final un film à la beauté étrange.

    300 jours, des milliers de miles ... et 3 destins sur son chemin : c’est ce qui sépare le chagrin d’amour de notre héroïne Elizabeth (Norah Jones) d’un nouveau départ.

    Des destins plus troubles, plus forts, plus brisés que le sien : Arnie (David Strathairn) un policier qui noie son chagrin dans l’alcool et sa femme, qui l’a quitté, Sue Lynne (Rachel Weisz) - et enfin Leslie (Nathalie Portman) joueuse de poker malchanceuse qui semble fuir tout ce qui pourrait encore la rattacher à son père !

    300 jours, des milliers de miles ... et 3 plongées dans l’abime de la solutide et du vide ... pour comprendre qu’il lui suffit tout simplement de traverser la rue pour tout recommencer avec Jérémy (Jude Law) son nouvel ami du premier jour - émouvant patron de bar !

    "Parfois la distance physique entre deux personnes peut-être courte mais la distance émotionnelle se mesurer en kilomètres" explique Wong Kar Wai !

    Wong Kar Wai nous offre ici un troublant voyage au plus profond de l’âme humaine. Magnifiquement porté par ses acteurs (et actrices) ! Un road movie à la poésie douce-amer au pays des coeurs brisés et des gueules cassées ...

    Voir en ligne : My Blueberry Nights (2007) de Wong Kar Wai

  • Norman06 27 avril 2009
    My blueberry nights - La critique

    Sans doute mineure dans la filmographie prestigieuse de Wong Kar-wai, cette ballade sentimentale souffre de maniérismes de style, comme si le cinéaste se caricaturait lui-même. Le jeu excessif de certains seconds rôles (Natalie Portman, Rachel Weisz) n’arrange rien. Tel quel, ce récit distille malgré tout un charme certain et mérite d’être vu.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?