Critique

CINÉMA

Vincere - la critique

Les mots s’envolent, les écrits restent

Le 24 février 2013

Archives et fiction se mêlent pour redonner vie et légitimité à la femme cachée de Mussolini.

Galerie Photos

  • Norman06 25 novembre 2009
    Vincere - la critique

    Dans sa première partie, le film peine à trouver son véritable rythme et souffre des aléas de la grande production historique à costumes en s’apparentant à un feuilleton télévisé de qualité. La seconde partie est d’un plus haut niveau, qui narre la déchéance de Ida (Giovanna Mezzogiorno, qui aurait mérité un prix d’interprétation à Cannes) et son obstination à aller jusqu’au bout de son combat. Bellochio excelle à saisir l’écrasement physique et moral de tout opposant au totalitarisme. Vincere dépasse alors le cadre du simple film politique et historique pour atteindre l’universel.

  • Frédéric de Vençay 11 décembre 2009
    Vincere - la critique

    Formidable fresque historique et intime, qui impressionne par ses ambitions et sa démesure. Giovanna Mezzorgiono (LE vrai prix cannois d’interprétation féminine de cette année) porte le film par son interprétation transcendante. La mise en scène de Marco Bellochio, zébrée d’images d’archives glaçantes et de sublimes respirations poétiques (les tableaux de la neige ou du feu), est splendide.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?