Critique

CINÉMA

Au cœur du mensonge - Claude Chabrol - critique

Le 20 juin 2020

Un bon cru de Chabrol. Dans le cadre d’une petite commune bretonne, le réalisateur organise une atmosphère de paranoïa généralisée. Sandrine Bonnaire et Jacques Gamblin sont excellents.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?