Cannes 2018 : The House That Jack Built - la critique contre du film de Lars von Trier

Trash Low Cost

Le 17 octobre 2018

Propager l’argument « violence insoutenable » que l’on accole à ce film, qui n’a de choquant qu’un crâne explosé, deux enfants abattus d’une balle et un amoncellement de cadavres surgelés, serait une grande victoire de la bien-pensance. La seule chose d’insoutenable, c’est assurément sa vacuité.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?