How to Talk to Girls at Parties - la critique du film

Les Beaux Gosses

Le 1er février 2018

Aussi empressé soit Cameron Mitchell à reconquérir le champ de la contre-culture et de l’indiscipline, sa vision manque de subversion. Trop sage, le cinéaste ne suscite dès lors qu’une belle nostalgie pour ses bizarreries passées. Suffisant, à n’en pas douter, pour combler ses fans.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?