Critique

CINÉMA

Melancholia - La critique

Le grand retour de Lars von Trier

Le 19 novembre 2014

Au-delà du scandale suscité par les propos du cinéaste à Cannes, Melancholia est une grande œuvre métaphysique sur fond de discordes familiales et de fin du monde. Magistral.

Galerie photos

Copyright Les Films du Losange
Copyright Les Films du Losange

Le choix du rédacteur

  • roger w 20 août 2011
    Melancholia - La critique

    Divisé en deux parties bien distinctes, Melancholia est une oeuvre ambitieuse qui ne ressemble à rien d’autre qu’elle-même. L’introduction touche tout bonnement au sublime. Puis la longue séquence du mariage catastrophe alterne moments en creux et règlements de compte jubilatoire (mention pour Charlotte Rampling en mère cynique). La seconde partie, plus intimiste, ennuie parfois, mais finit par donner un réel sentiment de fin du monde. En tout cas, rarement un cinéaste a approché la sensation de dépression avec une telle acuité. Superbe.

  • Frédéric Mignard 21 août 2011
    Melancholia - La critique

    C’est laid, pompeux, prétentieux et surtout VAIN... Quand Lars von Trier arrêtera-t-il le cinéma ? Cela nous fera des vacances !

  • Jujulcactus 21 septembre 2011
    Melancholia - La critique

    Lars Von Trier nous livre sa vision de la fin du monde avec son « Melancholia », nom donné à une planète qui menace d’entrer en collision avec la Terre. Sous ce ciel des plus intrigants, qu’il surveille d’un œil tout au long de son œuvre, deux femmes, deux sœurs, évoluent : l’une organise un mariage, l’autre se marie, l’une s’inquiète de son destin, l’autre l’attends, impassible... Deux personnages pour deux chapitres, deux fins du monde en soi. Lars Von Trier dépeint deux psychologies complexes tout en lançant un compte à rebours oppressant. Tour à tour fascinant et lancinant, il cultive avec son ambiance singulière et très nocturne beaucoup de mystères, pose de nombreuses questions mais ne fait qu’entamer les réponses, laissant au spectateur une impressionnante marge de réflexion. Tout le film se tient dans une gigantesque demeure, huis clos symbolique, où il met au service de sa narration une mise en scène époustouflante, faite de tableaux, et on en prend réellement plein les yeux. Le casting est sans faille : Kirsten Dunst (palmée à Cannes) étonne dans la peau d’une femme imprévisible et au regard faussement vide et Charlotte Gainsbourg est juste phénoménale de justesse et de fragilité. Tirant peut être un peu trop en longueur au milieu, le rythme s’englue dans des sous-intrigues en apparence sans grands intérêts, pourtant avec un peu de recul, on leur trouve une justification, tout semble parfaitement construit et réfléchi. Oeuvre mystérieuse à la superbe plastique, elle réserve à son spectateur un final ahurissant de puissance, d’émotion et de beauté ... Le souffle coupé devant l’écran en tout point noir ... On vient d’assister à un grand film, d’une beauté et d’une densité psychologique rare. C’est ça un chef d’oeuvre ?

  • 25 septembre 2011
    Melancholia - La critique

    On ressort de Melancholia avec une impression embarrassante : celle que le cinéma de LVT n’a plus rien à dire de neuf. Le nihilisme du génial auteur de Dancer in the Dark est devenu poussiéreux et malade. La première partie, pâle ersatz de Festen, irrite par sa dénonciation polie du conformisme bourgeois. La seconde, habitée par la présence de Gainsbourg, est déjà plus convaincante avec ses accents bergmaniens et son atmosphère de tragédie feutrée. Mais dans ce film LVT recycle : parfois pour le meilleur, surtout pour le pire. Figé dans une posture apocalyptique creuse, le long-métrage est desservi par un scénario qui s’attache à ôter toute crédibilité à ses personnages. Reste à espérer que cette déception ne soit qu’une parenthèse dans une filmo qui compte par ailleurs des oeuvres bouleversantes et dont c’est ici l’un des rares impairs.

Votre avis

Votre note :
8 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?