Critique

BD

Dans mon village, on mangeait des chats – Philippe Pelaez, Francisco José Porcel - chronique BD

Le 30 juin 2020

Philippe Pelaez nous propose un récit dur et violent. Francis Porcel l’illustre avec talent, offrant un dessin lugubre aux traits durs à la plongée de Jacques dans les trafics en tous genres.

Galerie photos

spip-slider
Philippe Pelaez, Francisco José Porcel / Grand Angle

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?