Critique

BD

Quartier lointain . T2 - La chronique BD

A nos actes manqués

Le 22 août 2019

Le cliché a la dent dure. Bien des gens croient encore que manga signifie Goldorak pour gosse dégénéré. Si, si. Souvent, ce sont ces mêmes gardiens du bon goût qui se pâment devant Mizoguchi, Kurozawa ou Kawabata. Et qui savent distinguer Kitano d’un film de karaté. S’ils connaissaient seulement la richesse et la diversité de cet univers dont ils prêchent la mise au ban. Que n’ont-ils lu les chefs-d’œuvre de Jirô Taniguchi...

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?