Arras Film Festival 2018

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Arras Film Festival 2018

L’ordre des médecins - la critique du film

A travers ce premier long-métrage, David Roux pose un regard sensible et...

Colette - la critique du film

Le portrait coloré d’une grande dame de la littérature française qui en se...

The bookshop - la critique du film

Une ambiance naïvement désuète pour tenter de sensibiliser les lecteurs aux...

Les invisibles - la critique du film

Une chronique sociale pleine d’humour et d’espoir pour rendre hommage autant...

L’incroyable histoire du facteur Cheval - la critique du film

Un film romantique qui, à travers le portrait de cet homme rugueux au cœur...

Sauver ou périr - Frédéric Tellier - critique

Sur fond de solidarité et de dépassement de soi, la quête universelle et...

Compañeros - la critique du film

Un hymne poignant, ambitieux et politique à tous ceux qui vont jusqu’au bout...

Deux fils - la critique du film

Entre humour et drame, une chronique tendrement décalée sur la solidarité...

Doubles vies - la critique du film

Une comédie légère sur la capacité de chacun d’entre nous à s’adapter à un monde...

Au bout des doigts - la critique du film

Même si la musique est bonne, le scénario en plomb brise le rythme de ce qui...

Pupille - la critique du film

Le tendre et pudique entrelacement de deux destins (celui d’un bébé né sous X...

Ma mère est folle - la critique du film

Sur fond de conflit familial, un road movie déjanté qui révèle les talents...

Les héritières - la critique du film

Le portrait feutré de deux femmes issues de la grande bourgeoise...

Lola et ses frères - la critique du film

Un film tendre sur les péripéties familiales qui manque cependant de...

Amanda - la critique du film

Il fallait bien toute la douceur du regard de Mikhaël Hers pour envelopper...

Les bonnes intentions - la critique du film

Un portrait de femme qui se pare certes d’intentions louables mais finit par...

Aga - la critique du film

Dans un décor à la blancheur sereine, on assiste entre mélancolie et...