Festival de Venise 2018

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Festival de Venise 2018

Les estivants - la critique du film

Une comédie foutraque et légère dans laquelle Valeria Bruni Tedeschi continue...

Manta ray - La critique du film

Premier long métrage du Thaïlandais Phuttiphong Aroonpheng, lauréat de...

L’œuvre sans auteur - Parties 1 et 2 - la critique du film et du DVD

Malgré une mise en scène des plus classiques, le film montre une nouvelle...

Ricordi ? Les souvenirs - la critique du film

La beauté de la mise en scène est le principal attrait de ce film, qu’un...

The mountain : une odyssée américaine - la critique du film

Les méandres de la folie humaine et de ses traitements indignes, où Jeff...

Un tramway à Jérusalem - la critique du film

A travers cette promenade urbaine, Amos Gitaï s’applique à peindre en...

Sunset - la critique du film

Là où on attendait du cinéaste hongrois László Nemes la même puissance que son...

C’est ça l’amour - la critique du film

Un film de femme qui rend hommage à la sensibilité des hommes, grâce au...

Sunset : l’après Fils de Saul, bande-annonce du nouveau László Nemes

Après le succès mondial du cannois Le Fils de Saul, László Nemes reste ancré...

At Eternity’s Gate - Julian Schabel - critique

Une approche intelligente et subtile des derniers mois de Van Gogh qui...

Un coup de maître - la critique du film

Tout en scrutant le comportement de deux hommes aux ambitions diamétralement...

Nice Girls Don’t Stay For Breakfast - la critique du documentaire

Si Bruce Weber ne fait qu’épaissir le mystère Robert Mitchum, en livrant une...

Doubles vies - la critique du film

Une comédie légère sur la capacité de chacun d’entre nous à s’adapter à un monde...

Roma - la critique du film Netflix

Convoquant aussi bien Fellini que Béla Tarr, Alfonso Cuarón signe une oeuvre...

Amanda - la critique du film

Il fallait bien toute la douceur du regard de Mikhaël Hers pour envelopper...

Aga - la critique du film

Dans un décor à la blancheur sereine, on assiste entre mélancolie et...