Critique

BD

Sin City - La chronique BD

Quand la ville dort

Le 29 août 2019

En 1991, Frank Miller présentait Sin City, son oeuvre la plus personnelle, où la ville est sa seule héroïne. Un manichéisme graphique, pour une exploration de l’âme et du béton.

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?