Nanar

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Nanar

Astérix aux Jeux Olympiques - Frédéric Forestier et Thomas Langmann - critique

Une superproduction qui fait défiler les stars dans une sorte d’immense bal...

Le cœur des hommes 2 - Marc Esposito - critique

Encore plus mauvais que le premier opus : un festival de clichés, nourris...

Ultraviolet - Kurt Wimmer - critique

Milla Jovovich poursuit son chemin de croix avec ce furoncle...

Zookeeper, le héros des animaux - la critique

Kevin James dans une production qui date de l’âge de pierre.

La soupe aux choux - Jean Girault - critique

La plus célèbre des comédies flatulentes a été un succès correct, avant de...

Les aristos - la critique

Nanar navrant de bêtise, Les aristos est une aberration agaçante au plus haut...

All inclusive - la critique du film

Patrick Chirac, rebaptisé Jean-Paul Cisse, lorgne sur un Jean-Claude Dusse...

Tais-toi ! - la critique

Bien trop huilé pour être honnête.

Total Recall : mémoires programmées - la critique

Selon un collège de scientifiques néerlandais, le simple fait de revoir le...

Epouse-moi mon pote - la critique du film

Les trublions de la bande à Fifi tentent une comédie irrévérencieuse jouant sur...

Mort de Philippe Clair, roi du nanar comique

Le célèbre réalisateur de comédies franchouillardes est mort le samedi 28...

Le Führer en folie - la critique du nanar

Un des films les plus nuls de l’histoire du cinéma français. Même au...

Furtif - Rob Cohen - critique

Furtif ou la négation du cinéma.

Rambo 3 - la critique

Stallone n’a pas volé sa caricature aux Guignols. Rambo ne parle pas, il...

Man on Fire - critique du film

Massacre, moralisme et rédemption en salmigondis nauséeux. Pouah...

Lara Croft Tomb Raider : Le berceau de la vie

Angelina est toujours aussi bien roulée et le scénario toujours aussi...

Spy Game : jeu d’espions - la critique

Deux heures de clip vidéo autour d’un scénario inexistant.

Les rivières pourpres 2 : Les anges de l’Apocalypse - critique

Quelle mouche a piqué Dahan pour accepter de diriger cette délirante galère...

Dommage collatéral - Andrew Davis - critique

Comment le chêne autrichien continue à torpiller sa carrière.